Pourquoi aimons-nous tant les images (photographiques) de nos proches ?

Lorsque nous tâchons de nous représenter ceux que nous aimons, d’en former l’image en nous, force est de constater qu’on y parvient difficilement. Ce qu’on obtient, c’est un flux de fragments ou de détails incohérents qui correspondent à des instants passés, mais rien qui ressemble à un portrait tel que la peinture classique ou la photographie en proposent. Et si on fait l’effort de combiner ces fragments, de composer et de fixer une totalité, notre mémoire associée à notre imagination (entendue comme faculté de produire des images sensées reproduire la réalité) produisent quelque chose comme les portraits multi-perspectivistes de Picasso (qui apparaissent par la même occasion comme l’objectivation de nos images mentales). Force est de reconnaître que la mémoire pas plus que l’imagination ne sont en mesure de construire des imitations, des analogues ou des images de ceux que nous aimons comme de tout ce qu’on voudra. Et il n’y a pas à incriminer à cet égard une quelconque faiblesse : cette incapacité ne correspond pas aux limites de l’imagination et de la mémoire, elle est constitutive.

C’est précisément cette incapacité qui explique notre goût pour les représentations analogiques, les peintures mais surtout les photographies. Elles ne servent pas comme on le dit si souvent à palier les défaillances de la mémoire, elles servent bien plutôt à nous offrir ce que notre imagination est incapable de nous donner : une totalité dont les éléments sont combinés analogiquement à leur composition naturelle.

Les photos ne servent pas tant à abolir le temps ou l’espace qui nous sépare de ceux qu’on aime assez pour avoir leurs images avec nous qu’à nous les livrer tels qu’on ne peut se les représenter et tels qu’ils sont en eux-mêmes : comme des totalités. Il ne faut peut-être pas chercher plus loin pour quelle raison on a si souvent tendance à prendre les images photographiques pour des mises en présence de ce(ux) qu’elles figurent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :